Métiers d’autrefois

À Marrakech, nous avons redécouvert les métiers d’autrefois en France. Tout un tas de petits métiers qui ont aujourd’hui disparu chez nous.

porteur d'eau au MarocVoici quelques métiers d’autrefois ou des métiers de rue que j’ai pu photographier lors de mon séjour à Marrakech. J’ai trouvé ça très intéressant. Mais je dois en oublier. Si vous en avez, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire.

    • Concierge ou gardien d’immeuble : on en voit partout
    • marchands ambulants : vente de fraises, oranges, grenades, noix de coco qu’ils te coupent, jus d’orange et nombreuses autres sortes de jus de fruit
      On a soif. On s’arrête vers un marchand ambulant qui nous presse un jus d’orange ou nous prépare un autre jus de fruit frais (enfin, chaud, mais frais !)
    • vendeurs de chips
    • vendeurs de cacahuètes : nombreuses sortes de cacahuètes. On en a ramené en France. C’est excellent !
    • les vendeurs de mouchoirs : la petite histoire, c’est que plutôt que de faire la manche, certains achètent des paquets de mouchoirs et les « revendent », histoire de ne pas recevoir une pièce « pour rien ». 🙂
    • les porteurs d’eau ambulants : Le guerrab propose de l’eau pour quelques dirhams aux passants, surtout aux alentours de la place Jemaa-el-Fna, mais le porteur d’eau gagne autant sa vie en posant sur les photos avec les touristes qu’en servant de l’eau. On le voit de loin avec son costume typique : un grand chapeau de paille, tissé de laine multicolore et cerné de pompons, où dominent le rouge et le vert, rappelant le drapeau du Maroc, sans oublier les cloches (nakous). Un métier noble transmis de père en fils.




  • cocher : de nombreux cochers proposent un tour en calèche avec les services de guide touristique, bien sûr
  • tatouage éphémère au henné par les femmes en niqab sur la place Jemaa el-Fna
  • charmeurs de serpents sur la même place touristique de Marrakech
  • les rabatteurs qui viennent vous chercher pour les restaurants et lieux touristiques, les hammams, bref, ce sont des commerciaux, en quelque sorte.
  • masseur du cuir chevelu
  • cireur de chaussures comme ici à la terrasse d’un café. Bon, on ne voit pas super bien, mais on devine. Je devais être discrète…
  • Également des vendeurs de cigarettes, surtout de la marque Winston, un peu partout dans la ville. Ce n’est pas un ancien métier, mais un métier qui n’existe pas chez nous, ou plutôt différemment.
  • placeur de voitures : on arrive avec sa voiture. On trouve un parking, et un mec la gare pour nous. Pas de photo…

Diaporama des métiers d’autrefois

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *